« Anthropométrie bleue | Accueil | Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ! »

11 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Aujourd'hui, il pleut très fort... Merci Bleu de Cobalt pour ce beau ciel de Magritte! Il reste mon préféré entre tous... (et en plus il est Belge! eh eh!!) "Le beau monde" est épatant par sa perspective... avec seulement deux couleurs et le même ciel pommelé... Je suis muette devant un tel savoir-faire!

Chez nous, il crachine, il crachote, il crachouille !!

J'ai des diapos que j'ai fait à Bruxelles, et en les regardant pour la première fois, j'ai vu dans les reflets des immeubles les nuages de Magritte. Exactement. ;-)

Bonne soirée ! :-)

Bonjour chers Myriam et Philippe,
Un grand merci pour cette belle mise en abîme entre l'œuvre d'un peintre que j'affectionne particulièrement et une photographie très réussie. Concernant l'attention portée au ciel par Magritte, je me demande s'il ne faut pas y voir une des ultimes expressions d'une tendance que l'on retrouve de façon récurrente chez les peintres des Écoles du Nord.
Bien amicalement à vous.

Effectivement on retrouve chez les peintres des Ecoles du Nord cette affection pour les ciels et, petite confidence, j'ai commencé à aimer les ciels de ces peintres en me rendant en Belgique, Allemagne et Hollande ...

Ce parallèle fort intéressant montre combien il y a de la poésie dans le tableau et si peu dans la photo, Magritte est certes insurmontable sur ce plan !
Chez nous le ciel gris sourit de mélancolique façon !

Oui, sur ce plan, Magritte est hors concours !
Par ici, le ciel s'éclaircit en soirée !

Je vous découvre avec plaisir...une façon de laver, d'enrichir son regard !

Merci pour votre commentaire et bienvenue sur notre blog !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad
Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express

Guide des expositions

Peinture du moment

  • Exposition Raphaël, les dernières années au Louvre

Suivez la page du blog