« La chair et le noir | Accueil | Le fauve et le ciseleur »

28 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonsoir Myriam et Philippe,
Vous avez raison, ce tableau est absolument fascinant, et il réussit à transmettre au spectateur non seulement l'infinie variété de couleurs qui composent un paysage de neige, mais aussi le silence si particulier qui règne sur la nature quand la neige tombe ou vient de tomber.
C'est une excellente idée d'avoir proposé en contrepoint le tableau de Courbet, qui paraît, en dépit de ses qualités, cruellement académique aux côtés de l'œuvre de Monet. Qui au fond, depuis Brueghel, avait peint toutes les dimensions de l'enneigement avec autant de justesse ?

Cher Jardin Baroque. En effet, Brueghel a peint beaucoup de paysage de neige, et votre remarque fort juste nous fait vous dire que nous reviendrons sur ce thème à l'occasion d'autres notes. Merci.

Joli exercice que ce commentaire d'oeuvre.

Nous sommes ravis que cet exercice vous ait plu.

Éblouissante image peinte qui me fait penser que mon inculture en ce domaine est finalement réjouissante.
Mon émotion s'éveille et c'est fort agréable.
Merci.

Merci pour ton commentaire Cacoune !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad
Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express

Guide des expositions

Peinture du moment

  • Exposition Raphaël, les dernières années au Louvre

Suivez la page du blog