« Monet et l'abstraction | Accueil | Chantier paysage »

08 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

C'est vrai que l'Agrigente réchaufferait une pièce. Il est de quelle taille ?

Coucou Joye ! Je pense que tu veux parler de l'Agrigente aux couleurs plus plus chaudes : ses dimensions 89 x 130 cm, The Museum of Contemporary Art, Los Angeles ; pour l'autre Agrigente au ciel noir, dimensions plus petites 73 x 100 cm, Kunsthaus Zürich.

Il est indubitable que le travail de Nicolas de Staël sur la couleur a été intensément réfléchi, chère Myriam, et je vous remercie de nous en proposer quelques aperçus dans ce billet où votre intérêt pour son univers est perceptible à chaque ligne. J'avoue y demeurer émotionnellement assez hermétique (sauf, peut-être, pour le "Paysage méditerranéen" dont j'apprécie assez l'ambiance bleutée), mais mon esprit n'en est pas moins titillé par ces œuvres qu'il ne connaît pas.
Bien amicalement.

Il faut dire que ce travail sur la couleur de Nicolas de Staël passe après les audaces des nabistes, des fauves et des expressionnistes du début du XXème siècle http://bleudecobalt.typepad.com/bleudecobalt/2009/11/fauves-et-expressionnistes-des-portraits-%C3%A0-vif-1.html et que dès lors la couleur, affranchie de la représentation exacte de la réalité, peut révéler la perception intime de l'artiste...

Une découverte pour moi aussi, ce "Paysage méditerranéen". Ainsi que celui en lien avec "Plus vers le sud". Savez-vous, Myriam, si ces peintures se trouvent dans des musées?
Les "formes-couches de couleur" du 2e évoquent plus le midi.
Le premier me laisse dans un sentiment bizarre. C'est comme si je ne pouvais pas adhérer totalement, compte tenu du titre.

"Paysage méditerranéen" d'un format modeste (33 x 46 cm) se trouve à Madrid au Museo Thyssen Bornemisza
"Ménerbes" (16 x 22cm) est vraisemblablement dans une collection privée (toile en vente chez Christie's en juin 2007)
C'est vrai que cette reproduction de ce paysage méditerranéen a un côté très lumineux, peut être de trop !... sur la Méditerranée nous ne sommes pas en Grèce, mais de Staël peint ces paysages après voir été en Sicile et en Italie, lui qui écrit à son marchand Jacques Dubourg lorsqu'il séjourne dans le sud de la France en 1952 “La lumière est tout simplement fulgurante ici, bien plus que je ne m’en souvenais. Je vous ferai des choses de mer, de plage, en mesurant l’éclat jusqu’au bout si tout va bien…”
PS. : j'ai changé la reproduction de cette toile pour "coller" un peu plus avec l'impression que j'ai pu ressentir devant celle-ci

Quelle est la clef des champs ?

Un morceau de ciel bleu...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad
Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express

Guide des expositions

Peinture du moment

  • Exposition Raphaël, les dernières années au Louvre

Suivez la page du blog