« Retour sur tableaux | Accueil | Monet et l'abstraction »

23 septembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Comment ne pas aimer? On a envie de regarder de très près, à quelques centimètres, et de parcourir ainsi l'ensemble de la peinture; puis de se reculer un peu. En conservant en mémoire ce qu'on ne distingue plus.
Merci pour la possibilité offerte (comme à chaque fois) d'agrandir un peu l'image. Et pour la référence à Huysmans et à Proust. Continuez à les faire parler!

Merci Pierre pour votre enthousiasme à propos de Huysmans et Proust ! Je vous sais amateur éclairé de littérature et c'est toujours un petit plus je crois d'essayer de reconstituer l'atmosphère d'une époque.
Pour ma part,ce tableau de Turner me renvoie vers ceux de Zao Wou-Ki...

Bonsoir,
peinture, littérature l'alliance est interessante
bonne continuation
JA

Chère Myriam,
Comme le souligne Pierre, il est particulièrement intéressant de pouvoir remettre une œuvre en perspective en s'appuyant sur certains des jugements qu'elle a pu provoquer. Je ne sais pas si on lit encore beaucoup Huysmans de nos jours, mais il y a des choses extrêmement intéressantes (et parfois très drôles) à y piocher : l'homme avait indiscutablement un œil aussi averti que parfois féroce.
Merci pour ce premier billet d'automne, plein de poésie.
Bon dimanche et bien amicalement.

D'accord avec vous, Myriam, à propos de Zao Wou-Ki
Pour la structure globale, les valeurs, autant que la finesse de traitement.

Je pense avoir vu cette exposition avec ma copine de St-Prix ! Que le monde est petit !

@ Bonsoir Jocelyne, merci pour votre passage.

@ Cher Jean-Christophe, voici un autre jugement dont la chute est féroce ! c'est celui d'Edmond de Goncourt qui a pu voir ce tableau parmi la collection de Camille Groult : "Il y a, parmi ces toiles, un Turner : un lac d'un bleuâtre éthéré, aux contours indéfinis, un lac lointain, sous un coup de jour électrique, tout au bout de terrains fauves. Nom de Dieu ! Ça vous fait mépriser l'originalité de Monet et des autres originaux de son espèce !" (Journal, Paris, Robert-Laffont, 1989, T. III, p. 374, 18 janvier 1890)
Très belle fin de journée à vous !

@ Oui, Pierre, quelle finesse dans ses œuvres !

@ Joye, c'est fou ça ;-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad
Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express

Guide des expositions

Peinture du moment

  • Exposition Raphaël, les dernières années au Louvre

Suivez la page du blog